LIVRAISON ET RETOUR OFFERTS - FRANCE ET EUROPE - 1 à 2 jours ouvrés en France.

0

Votre panier est vide

Un Look Vélo Métroplitain et Chic par Comme Un Camion

septembre 26, 2020

Un Look Vélo Métroplitain et Chic par Comme Un Camion

Article et photos extraits intégralement du site commeuncamion.com,
Premier blog français de mode masculine,
"Comment s'habiller pour aller au travail à vélo".

"LE LOOK VELO CASUAL/CHIC :

– Le vélo métropolitain

Aujourd’hui, que ce soit dans les métropoles françaises ou dans des villes moins importantes, on a souvent la possibilité d’emprunter un vélo en libre service. Si comme les transports en commun, il est possible de payer un abonnement (au mois ou à l’année), il est tout à fait possible de louer un vélo occasionnellement pour se rendre par exemple d’un point A à un point B (trajet maison/boulot dans notre cas). Dans les grandes villes françaises (et même dans les plus petites agglomérations, il ne faut pas l’oublier), on peut désormais louer à l’année un vélo à assistance électrique. Il s’agit donc d’un prêt sur le long terme. En plus d’avoir un vélo performant et suivi régulièrement, on a la possibilité d’acquérir un VAE pour un prix très abordable. C’est pour dire, sur une année, en moyenne, le prix de la location équivaut à un quart du montant du vélo à l’achat. C’est d’ailleurs une option que de plus en plus de français envisagent (plus d’excuses pour ne pas vouloir aller au travail à vélo !).

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une location de vélo (classique et à assistance électrique) ?

AVANTAGES :

La location d’un vélo classique permet d’utiliser un vélo occasionnellement pour se rendre
d’un point A à un point B, et ce à tout moment. Très souvent, cela coûte bien moins cher
qu’un ticket de bus ou de métro
 et le fonctionnement des bornes de location est très intuitif. Pour ce qui est de la location d’un VAE (sur une année), cela représente l’opportunité d’acquérir un vélo à assistance électrique sans faire un prêt à la banque. Et très souvent, il est neuf et suivi régulièrement. C’est une très bonne option pour se rendre au travail à vélo.

INCONVÉNIENTS :

Même si globalement, les vélos mis à disposition sont en bon état de marche, il est possible de tomber sur un vélo où la selle n’est pas à la bonne hauteur, où les freins sont mal réglés ou encore dont un des deux pneus est sous gonflé. De plus, les vélib sont généralement des vélos relativement lourds et peu confortables sur de longues distances.

(...)

– Idée de look à adopter

Pour ce troisième look, c’est encore notre Max national qui nous fait ses plus belles poses. Depuis plus d’un an, Max fait l’aller/retour à Rennes deux fois par semaine. Même si une fois arrivé à la gare de Rennes, il termine très souvent son trajet sur sa trottinette de compét’, il lui arrive occasionnellement d’emprunter un vélo STAR pour se rendre au bureau. C’est donc à bord du fameux vélo bleu de la ville de Rennes qu’on retrouve Max dans une silhouette casual/chic. On débute la présentation du look avec les accessoires, qui sont pour moi, essentiels à vélo. Ainsi, pour éviter d’avoir froid aux mains, on pensera à s’équiper d’une belle paire de gants. Et pour protéger notre cou, on optera pour un foulard ou une écharpe. Un sac bandoulière s’avère également être intéressant dans le cas où le vélo ne dispose pas de porte-bagages. À contrario, sa forme rectangulaire lui permet de se glisser facilement à l’avant ou à l’arrière du vélo. Pour ce look automnal, on s’est tourné vers une parka technique légère, imperméable et surtout respirante. Pour le haut de la silhouette, on a choisi une chemise en denim légère couplée d’un pull en laine dense (idéal lors de la fraîcheur matinale). En cas de rendez-vous pro, Max a un petit secret : sortir sa chemise infroissable de son sac !

 

Pour le bas de la silhouette, style casual oblige, on a opté pour un chino marron légèrement stretch dans une coupe ajustée. Même s’il n’y a pas de règle de ce côté-là, il faudra éviter les coupes trop slim, au risque de déchirer son pantalon ou d’avoir du mal à pédaler (skinny à proscrire !). Aux pieds, on s’est ici orientés vers une paire de workboots pleine de caractère ! Cette dernière a pour rôle de bien maintenir le pied et de faire face aux quelques intempéries possibles au fil de la journée."

 

Parka Anoralp | Pull marin Café du Cycliste | Foulard AV08 | Gants Atelier Particulier | Chemise Seidensticker | Chino Paname Collections | Boots Rudy’s | Sacoche Faguo | Tendeur élastique Sandow

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.